Problèmes et solutions des collecteurs sur les moteurs 4.0L essence des Jeep Wrangler YJ, Wrangler TJ et Cherokee XJ

Entre 1991 et 1999, le moteur 4.0L, qu’il soit monté sur un Wrangler YJ ou un Wrangler TJ ou un Cherokee XJ, était équipé d’un collecteur en acier monté directement sur la culasse. Ce collecteur avait un défaut de conception qui entrainait une fissure entre le 4ème et le 5ème cylindre, ceci entrainant une grosse fuite d’échappement.
Un autre problème connu de ce montage était l’absence de joint entre le collecteur et la culasse, ainsi qu’une faiblesse des vis qui maintiennent le collecteur sur la culasse, particulièrement au niveau de l’avant du 1er cylindre et de l’arrière du 6ème cylindre.

Que faire pour solutionner ces problèmes ?

La casse de collecteur

Pour avoir travaillé sur ces moteurs depuis leur sortie, nous pouvons vous affirmer que les soudures ne tiennent pas. Si vous soudez le collecteur à l’endroit où il est fissuré, à très brève échéance il cassera juste à côté de la soudure.
La bonne solution est d’adapter un collecteur dit à soufflets. C’est-à-dire un collecteur munit de parties déformables qui permettent d’accepter la dilatation naturelle vue la longueur du collecteur et vue la température à laquelle il monte.
Vous trouverez sur notre site plusieurs modèles en acier, en inox ou haute performance, qui résolvent ce problème.

Les fuites au niveau de la culasse.

Elles peuvent avoir plusieurs origines : la première étant les goujons ou les vis desserrés ce qui entraine une fuite de gaz qui va s’empirer.
Ces moteurs ont été conçus pour de l’essence relativement grasse, alors que les nouveaux carburants, comme le SP95-E10, sont plus secs et plus corrosifs, car ils contiennent de l’éthanol entre autres. Une fuite entre le collecteur et la culasse, si elle n’est pas réparée rapidement, va entraîner une attaque chimique sur la culasse. À terme, la culasse sera détruite. Il ne faut donc jamais négliger ce problème lorsqu’il se présente, et le régler rapidement.
Le meilleur moyen de le régler est un démontage, une vérification du collecteur, et le remplacement s’il présente des signes de fissures (voir ci-dessus). Remplacer tous les vis et tous les goujons qui semblent abîmés, et en profiter pour monter un joint commun à l’admission et à l’échappement (joint proposé sur notre site, en bi-matière). Il est très important de respecter l’ordre et le couple de serrage.
Les collecteurs que nous proposons sont munis de soufflets pour accepter la dilatation ; néanmoins si le couple de serrage du collecteur sur la culasse n’a pas été respecté, le glissement de l’un contre l’autre peut être rendu difficile. À terme les efforts trop importants pendant la dilation du collecteur entraineront la déformation de celui-ci.

Dans le cas d'un changement de collecteur, il est impératif de suivre l'ordre de montage, ainsi que le couple de serrage des vis et goujons.

Notes sur les goujons de culasse :

  • Les goujons avant et arrière qui maintiennent le collecteur sur la culasse sont bien particuliers. Ils sont équipés d’un pas UNC donc en pouces filetage standard sur la culasse, et d’un pas UNF c’est à dire en pouces filetage fin côté collecteur. Ils sont entre autres équipés d’écrous spéciaux avec une rondelle montage sphérique qui permet de s’adapter aux défauts du collecteur.
  • Remonter impérativement les goujons et les vis à la graisse au cuivre.