Le death wobble ou résonance harmonique des roues avant est une forte oscillation / vibration qui se manifeste en général  entre 50 et 90 KM/h, souvent après un passage dans un nid de poule et en général en ligne droite, les roues avant se mettent à vibrer (résonner) très fortement, exemple en vidéo en bas de cette page, cette résonance fait vibrer la direction, dans les cas les plus graves tout le véhicule, avec une impression que « le pont avant va se décrocher ».

Si vous vous demandez si cela vous est déjà arrivé, c’est que cela ne vous est jamais arrivé!


Les causes du « death wobble » sur une Jeep Wrangler JK

Ce problème n’a rarement qu’une seule cause et s’il n’en n’a qu’une: CE N’EST JAMAIS L’AMORTISSEUR DE DIRECTION!

Alors que vérifier en premier?

La barre Panhard en effet, plus de la moitié des cas de Death Wobble que nous traitons à l’atelier proviennent de la barre Panhard et/ou de ses fixations (silent-bloc HS, Jeu dans la rotule, Boulons desserrés ). Il faut être deux, moteur en marche au ralenti, une personne tourne le volant de droite à gauche (changer de sens dès que les roues commencent à braquer) pendant qu’une autre personne inspecte le silent-bloc, la rotule, et les fixations qui ne doivent présenter AUCUN JEU!

La raison de ce problème peut avoir une ou plusieurs des causes suivantes:

  • Jeu dans les rotules de pivots
  • Jeu dans les rotules de direction
  • Jeu dans le boitier de direction
  • Amortisseur de direction HS (Le défaut Amortisseur de direction est quasi systématique, mais il n’est pas la cause du problème, il n’en est qu’une des conséquences, en effet, sa fonction n’est nullement d’amortir les vibrations mais d’amortir les chocs dus par exemple à une roue qui heurte un obstacle)
  • Kit rehausse sans bras réglables,
  • Silentblocs de bras HS
  • Jeu dans la barre Panhard
  • Pneus trop larges
  • Roues trop déportées (jantes ou élargisseurs)
  • Angle de chasse nul ou négatif (rehausse)
  • Ressorts de suspension affaissés
  • Amortisseurs de suspension usés
  • Coupelles supérieurs d’amortisseur HS
  • Parallélisme (ouverture ou pincement)
  • Usure en « facette » des pneus
  • Axes, boulons, supports de suspension desserrés ou ovalisés

Les erreurs de diagnostique courantes: Ce problème n’ayant jamais qu’une seule cause, remplacer ou renforcer un ou deux éléments (par exemple l’amortisseur de direction et une des barres de direction ou suspension) n’est jamais LA solution, dans le meilleur des cas, ce remplacement masque le problème pendant quelques centaines de kilomètres, puis le problème réapparait… dans la plupart des cas, on incrimine alors l’élément remplacé en pensant qu’il s’agissait d’un « défaut de fabrication », le remplace à nouveau et le cycle recommence…

La solution: Elle est simple, une expertise, par un professionnel habitué aux ponts avant rigides de tous les éléments ci dessus, pas simplement une vérification visuelle, mais une vraie recherche minutieuse, en forçant (à l’aide d’un levier) sur chacun des éléments, en démontant les 3 amortisseurs (le CT ne vérifie que le déséquilibre, pas l’efficacité absolue…), et après élimination des jeux, un réglage du parallélisme (pincement 0.5°) et un vérification de l’angle de chasse (positive 5 à 7° sur la plupart des Jeeps)

suspension direction jeep wrangler JK
Ça s’en est un beau de deathwobble